Excerpt from the French version of my Memoirs.

Longues marches.

    Une grande partie de mes souvenirs de jeunesse est entourée d’un brouillard dans mon esprit. Une de ces parties est claire, mais le reste n’est qu’un brouillard de sentiments, de craintes et de perspectives dépressives. Peut-être qu’il s’agit de la façon qu’a l’esprit de lâcher prise des choses qui ne nous servent plus, ou peut-être qu’est-ce juste les effets normaux de devenir une vieille femme ? 

    Pour moi, c’est douloureux  de penser à moi en tant qu’enfant, adolescente et adulte avant la transition.Cela impliquait de penser et regarder quelqu’un avec qui je n’avais aucun rapport ou que je n’acceptais pas. C’est un peu comme si je regardais un mensonge ou une séquence de mauvais rêves qui a duré plus de 40 ans. 

Je n’ai pas de photos de moi avant la transition et je n’en accepterais pas si on me les offre. Je me suis battue très dur pour me libérer des chaînes qui me retenaient dans une vie que je ne croyais pas mienne. Abandonner ce personnage, cette ancienne identité, a été l’une des choses les plus faciles que je n’ai jamais accomplies. 

Je me souviens de mon enfance comme étant une série de moments heureux qui finissaient toujours par être gâchés lorsque je m’arrêtais et que je pensais à quel point j’étais prisonnière de ce corps. Je me sens triste à propos du fait que je n’ai pas  de photos de moi étant enfant. C’est difficile de ne pas pouvoir prendre plaisir à voir et à partager avec les autres, comme sur Facebook, où ces autres montrent des flashbacks d’eux-mêmes. Je ne peux pas y prendre part parce que ce ne sont pas des photos de moi, pas vraiment. 

Je ressens de la tristesse et même un vide pour ne pas avoir de vieilles photos de moi quand j’étais enfant. J’ai l’impression que certaines parties de moi ont, en quelque sorte, cessé d’exister, oui ; cependant, avoir de telles images autour de moi serait beaucoup à supporter. 

Elles ne serviraient qu’à me rappeler toute la douleur que j’ai traversé pour en arriver là où je suis maintenant. Je n’ai jamais été du genre à m’accrocher volontairement à de mauvais souvenirs par le biais des photos. Je choisis de ne pas avoir de douloureux souvenirs d’un passé que j’ai laissé derrière moi. 

Peu après la transition, j’ai vu quelques anciennes photos de moi-même et je me suis sentie si triste, si désemparée, face aux souvenirs qui ont refait surface dans mon esprit. Les souvenirs de moments sombres de mon enfance ; la douleur qui a été constante pendant toutes ces longues années. Il n’y a tout simplement plus aucune bonne raison de vouloir les revoir encore une fois. 

Il y a une vacuité, un vide, pour n’avoir aucune photo ou souvenir de mon passé. Cela s’accompagne d’un sentiment de perte qui s’aggrave lorsque d’autres parlent et partagent des détails de leur enfance. Cela me rappelle, une fois de plus, que c’est moi qui suis une étrangère, qui ne s’adapte pas, qui n’a jamais pu participer pleinement à des activités humaines aussi fondamentales. 

J’ai tellement pleuré, incapable d’endurer la vue de ces photos.  Je sais que lorsque je les ai vues au passé, j’ai eu l’impression d’être coincée dans un vide de désespoir. Je sais que je me suis éloignée d’une grande partie de mon passé parce que ces images ne font que maintenir en place le sentiment de désespoir qui me renvoie aux temps de grande noirceur.

     Quand je dis que je me suis sentie comme une étrangère, ce n’est pas seulement une expression ou un jeu de mots. J’ai toujours été dans cet état d’esprit. J’étais en position de faire face à cet horrible destin d’être née dans le mauvais corps et je n’étais pas capable d’exprimer mes pensées concernant ce sujet à l’époque.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s